Meilleures ventes

Apis mellifera - Texte ludique sur les abeilles

Apis mellifera - Texte ludique sur les abeilles

Belle petite abeille transporteuse de miel
Du début du printemps jusqu’à la fin de l’été
Ange gardienne
De notre Dame diversité

Butineuse infatigable tu récoltes nectar, miellat et pollen
Afin de nourrir ta colonie et ta reine
Toi qui déposes délicatement par beau temps
Pas moins de sept cent baisers par jour amoureusement

Aux cœurs de ces jolies fleurs impatientes d’être butinées afin de se reproduire
Un bel exemple d’échange équitable qui te permettra de récolter jusqu’à l’ivresse ton précieux élixir
Attention cependant aux profiteurs dépourvus de toute humanité car ces monstres chercheront à te nuire
En te leurrant avec leurs fleurs du mal

Engendrées par l’homme uniquement pour alimenter l’économie mondiale
Au détriment de ta vie et celle de ta colonie
Pour faire encore plus de profits
Mais ça c’est une autre histoire

Que je te conterai si tu le souhaites un peu plus tard
Pour l’instant mes pensées se doivent d’être aussi douces et bienfaisantes que ton miel
Ô ma belle petite abeille sais-tu combien je t’aime
Toi qui ne deviendras jamais reine

Et pourtant je ne perçois en ton cœur aucune larme aucune peine
Sais-tu combien je regrette en ces instants de ne pas être poète car tu mérites encore plus belle poésie pour rendre hommage à la vie que tu mènes
Ô ma belle et courageuse amie de bohème
Toi qui transformes comme par magie chaque rayon du soleil en rayons de miel

Chaque larme de rosée en pollen au pied de l’arc -en -ciel
Toi qui me donnes à chaque saison le courage de semer avec passion sur ces lignes de sillons toutes ces fleurs à perte d’horizon bien au-delà de mon imagination
Rien que pour le plaisir de t’observer
Amoureusement butiner toutes les fleurs de notre Dame diversité

Ô ma belle petite princesse mon bouquet aux mille fragrances d’étamines
Il est grand temps maintenant de rentrer pour retrouver ta famille
En ton beau royaume de cire aux mille et une fenêtres en hexagones
Alors je te dis bon vent et à demain peut-être belle petite môme…


Michel des Jardins

A méditer avant qu’il ne soit trop tard !

Tuer nos véritables amies, les abeilles, c’est irrémédiablement compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.
Un petit exemple tout simple à comprendre.

Peu de gens savent que pour produire un kilo de miel, environ 5, 6 million de fleurs doivent être butinées soit la nécessité de parcourir une distance d’environ quarante mille kilomètres, l’équivalent d’un tour du monde pour une colonie d’abeilles!

Une ruche en pleine saison peut produire entre 15 à 20 kilos de miel alors le constat est simple et sans appel pour le devenir de l’humanité si les abeilles un jour venaient à disparaître.

Il n’y aurait quasiment plus rien à manger dans nos assiettes…

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type