Elle cultive des fleurs fraîches et sèches

Elle cultive des fleurs fraîches et sèches

Magali Quéguiner s’est lancée dans la production de fleurs, il y a un an.

Son exploitation est gérée comme une ferme maraîchère, où les cultures s’adaptent au fil des saisons.

Le petit champ au beau milieu du bourg de Guiclan (29) et autrefois planté de pomme de terre est désormais cultivé par d’autres espèces végétales. Ici, pas de récolte de graines ou de tubercules, mais une grande variété de fleurs. À la tête du Pré fleuri, Magali Quéguiner. Cette fille de maraîcher a travaillé pendant 8 ans dans un élevage laitier avant de s’installer. Car il ne faut pas s’y tromper : la ferme florale est une véritable exploitation agricole, très proche des techniques utilisées par les producteurs de légumes. « J’ai toujours aimé les fleurs et les métiers du paysage », explique la floricultrice pour justifier son choix d’installation. Depuis un an, elle propose des bouquets de fleurs fraîches ou sèches en vente directe (le samedi matin sur la ferme) et sur les marchés pour les particuliers, mais aussi aux grossistes et aux fleuristes.

(...)

Fleurs fraîches locales

Magali Quéguiner fait partie du collectif de la fleur française, association au service des végétaux locaux et de saison. En France, « une ferme florale éclôt tous les 3 jours, c’est florissant ! », s’amuse la productrice.
Cette année, les fleurs sont arrivées avec 3 semaines d’avance, il n’y a pas eu de gel en avril. De quoi s’assurer une production de qualité. Et les choses sont en train de changer, le client aime le local. Chez les fleuristes, ses récoltes viennent concurrencer de gros pays faiseurs comme la Hollande. « Nos dahlias ou nos acrocliniums sont archi-frais. Je suis capable de proposer des fleurs très fragiles qui supportent très mal le transport. Aussi et en cultivant en extérieur, les plantes sont plus robustes ». Simples et efficaces, les plantes champêtres de Guiclan arrivent comme une fleur pour calmer celui ou celle qui a les nerfs à fleur de peau, et font toujours plaisir aux jeunes comme à ceux qui sont dans la fleur de l’âge.

Lire l'article dans son intégralité sur Paysan Breton : https://www.paysan-breton.fr/2022/06/elle-cultive-des-fleurs-fraiches-et-seches/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=paysan-breton-l-info-hebdo_47

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type